Proville à l’heure du « zéro phyto »

En France, l’utilisation de produits phytosanitaires (communément appelés pesticides) dans les collectivités locales est soumise à de nombreuses réglementations et contraintes. La loi de transition énergétique pour la croissance verte adoptée en 2015 prévoit la mise en place de l’objectif zéro pesticide dans l’ensemble des espaces publics à compter du 1er janvier 2017 : interdiction de l’usage des produits phytosanitaires par l’État, les collectivités locales et établissements publics pour l’entretien des espaces verts, promenades, forêts, et les voiries.

A Proville, l’implantation du village qui comprend plusieurs zones de captage d’eau alimentant une partie du Cambrésis, associée à l’arrivée au service « espaces verts » d’un responsable sensible à cette démarche, a abouti à la mise en place progressive (depuis 2013) de méthodes alternatives aux traitements chimiques.

Ainsi, pour pallier l’arrêt total de traitement chimique (herbicide en l’occurrence), des semis ont été mis en place sur les trottoirs le long des maisons, d’abord voie d’Hermenne, puis dans la plupart des rues. Sur les autres trottoirs, on utilise des brûleurs thermiques, également employés dans les massifs.

Dans les cimetières, le désherbage à la main s’étant révélé coûteux en moyens humains et peu probant, décision a été prise d’engazonner les allées et de fleurir les espaces encore libres.

Cette forme de gestion naturelle des cimetières attire d’ailleurs à Proville de plus en plus de responsables « espaces verts » des communes de toute la région. Raismes, Douai, Erquinghem-Lys, Gouy-sous-Bellonne, Wallincourt-Selvigny ont ainsi pu échanger avec Thérèse WARGNIES, adjointe à l’environnement, et Léonard SAPIA, responsable du service, et constater l’avance de Proville dans ce domaine.

Pour aller encore plus loin, le conseil municipal, lors de sa réunion du 22 mars 2016, a autorisé le maire à signer la « Charte d’entretien des espaces publics pour la préservation de la ressource en eau » et à demander une subvention auprès de l’Agence de l’Eau de Douai, qui encourage ainsi les communes à œuvrer à préserver la santé publique et à protéger l’environnement.

[Voir également le diaporama « A la Une » sur la démarche de sensibilisation des enfants au « zéro phyto »]

La Commune sensibilise les enfants à la démarche « Zéro Phyto »

Dans le cadre des activités périscolaires organisées par le service animation, sous l’égide d’Hervé BIZE, un atelier a été mis en place pour sensibiliser les enfants à la démarche « Zéro Phyto ».

C’est ainsi que le responsable du service espaces verts, Léonard SAPIA, avait demandé à deux agents du service, Freddy et Rémi, de venir faire une démonstration des outils utilisés en remplacement des produits chimiques.

Il a ensuite expliqué aux enfants que la Commune n’utilise plus aucun produit chimique pour désherber les espaces communs, mais que l’entretien se fait uniquement par la main de l’homme et l’utilisation d’outils tels la tondeuse, le couteau désherbeur, le brûleur thermique ou la sarcleuse.

Comme le rappelait justement Léonard, « il n’y a pas de mauvaises herbes, juste un mauvais regard sur les herbes ».

Très sensibles à la protection de leur environnement, les enfants sont repartis avec des idées plein la tête qu’ils coucheront sur le papier dès la prochaine séance, au travers de dessins qui seront exposés à la population, dans les rues dès la mi-juin.

[Découvrez la suite de cette opération dans ce diaporama]

[Pour plus d’informations, lire également l’article ci-dessous « Proville, à l’heure du zéro phyto »]

La Commune sensibilise les enfants à la démarche « Zéro Phyto »

Guy Coquelle, adjoint au maire, en visite lors de la deuxième séance des activités périscolaires consacrées au « zéro phyto », pour conseiller les enfants pour la réalisation de leurs dessins.

Le « Zéro Phyto »,

un jeu

d’enfant

 

Les élèves de l’école, très inspirés,s’appliquent à coucher sur le papier leur vision de la démarche « zéro phyto », par le biais de dessins qui orneront des panneaux explicatifs mobiles exposés dans les rues de  Proville.

Le désherbage au naturel dans les cimetières provillois inspire les services de la Ville de Douai

Cimetière de l'église Saint-Aubert

Cimetière rue d'Havrincourt

Le 21 avril 2016, les responsables du service « espaces verts » de la ville de Douai sont venus à la rencontre de Thérèse WARGNIES, adjointe à l’environnement, et de Léonard SAPIA, leur homologue provillois, afin de s’imprégner de la méthode alternative aux traitements chimiques mise en place depuis 2013 : semis de gazon, semis de fleurs, implantation de vivaces, intervention manuelle (rasette, lame sarcleuse).

Proville

vous couvre

             de fleurs !

FLEURISSEMENT CHAMPÊTRE

A PROVILLE

Contact

Mairie de Proville

Place de la République

59267 Proville

Tél : 03 27 70 74 74

Fax : 03 27 70 74 75

mairie@proville.fr

Horaires d'ouverture :

du lundi au vendredi de 8 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h